Artiste

« Pauline Beugniot est artiste peintre illustratrice. Titulaire d’un diplôme d’Arts Plastiques délivré par l’Université Michel de Montaigne Bordeaux 3 en 2007, elle se consacre aujourd’hui entièrement au développement de ses activités artistiques.

Ses origines bordelaises expliquent, en partie, le choix de sujets inspirés du remarquable panorama naturel et culturel aquitain. Elle observe par exemple les vignobles du bordelais et dépeint, sous forme de gravures notamment, « leur caractère authentique ». Ainsi qualifie-t-elle ce terroir auquel elle paraît attachée, au point d’en livrer une traduction picturale tout à fait personnelle conçue comme un récit. De la main à la terre (2011) titre l’une de ses œuvres et présente une interprétation sensible du patrimoine local.

Dans le même esprit, le véritable cœur de son inspiration est l’océan. La côte Atlantique nourrit à la fois son imaginaire et son goût pour une pratique des sports de glisse. Initiée au surf dès l’enfance, elle le pratique toujours régulièrement et puise dans cet exercice sportif une philosophie de vie. Elle évoque « le sens du partage dans le monde de la Board Culture » comme l’une des valeurs fondamentales qui structurent son parcours. Elle l’applique au domaine de l’art et enseigne la gravure dans cette logique, plaçant la maîtrise des outils techniques dans un schéma de transmission immédiate.

Pauline Beugniot est une artiste en action, en témoignent la diversité des activités qu’elle agence autour de la création et la succession de ses expositions depuis trois ans. D’autre part, elle rêvait de visiter la Californie et de découvrir le berceau du Surf Art. Elle réalise ce projet en 2012, renouvelant simultanément son inspiration et son réseau, au contact d’un autre territoire tout aussi signifiant pour elle que le sud ouest de la France. A l’image de ces éléments prélevés dans le discours et la biographie de l’artiste, aspirations personnelles et professionnelles ne cessent de se mêler à son quotidien.

Des carnets consignent l’inscription singulière de l’art dans le cadre de vie de Pauline Beugniot. Ils témoignent du cheminement de ses réflexions et de ses projets d’expérimentation technique. Ils conservent surtout la trace de moments « d’introspection », nous dit-elle, menée comme une plongée en soi, au bénéfice de la création ; il s’agit d’un temps qu’elle s’accorde en immersion dans la nature ainsi que dans le paysage urbain. En d’autres termes, le mouvement créatif est propulsé par « la rêverie » que lui procure son environnement. Les croquis qu’elle dessine, sur la plage ou en pleine ville, sont autant de pistes à explorer ensuite, dans l’univers plus confiné de l’atelier, espace propice à « l’amplification des idées ».

L’histoire du dessin Magic city (2012), réalisé aux marqueurs sur papier fait main, met en lumière les caractéristiques de cette démarche. L’artiste explique qu’elle a rassemblé des « prises de notes graphiques » lors d’un séjour à San Francisco. Une fois revenue en France, le carnet de voyage, considéré comme un « tremplin à la composition », a servi de point d’appui à son imagination alors mobilisée à la représentation de la ville. Un interstice s’établit à ce moment précis, entre la réalité de l’environnement, l’évocation du lieu au moyen de croquis et l’interprétation finale, offrant une place à la représentation empreinte d’une touche personnelle. Bien que de multiples autres paramètres entrent en jeu dans la production artistique, c’est dans ce contexte qu’a pris forme cette allégorie urbaine.

Son travail d’illustration se déploie sur plusieurs supports et repose sur des techniques aussi variées que l’aquarelle, l’acrylique, l’encre de Chine, la pointe sèche, la pyrogravure ou encore les marqueurs à gouache. Sur la base de cet usage des matières, Pauline Beugniot choisit parfois d’aborder la pratique féminine du surf dans ses créations. Elle livre dans ce cas une retranscription fidèle à son propre « filtre ». Elle donne en même temps un mouvement spécifique aux œuvres, alors principalement composées des courbes du corps de femmes qu’elle désigne comme sujets. Le surf donne des ailes (2012) est une composition de formes arrondies, véhiculées par la chevelure d’une surfeuse et par la végétation alentour, par ailleurs mises en relief par des lignes droites telles que celles de la planche. Ces traits sont accentués par la superposition de couleurs vives, appliquées aux marqueurs sur un support rectangulaire en bois. Ce tableau est avant tout une invitation destinée aux aspirantes surfeuses. L’artiste installe de cette manière le sport auquel elle s’adonne dans une perspective de transmission et de partage.

Les composantes de la carrière de Pauline Beugniot s’étendent au-delà du périmètre abordé dans ce court portrait. Son parcours professionnel présente la particularité d’être en construction à l’heure actuelle, de s’inscrire dans une dynamique d’évolution. Au fil du temps, elle bâtit sa trajectoire dans le monde de l’art autour d’une cohérence articulant filiations culturelles, partagées, et définitions personnelles, originales. »

Emilie Viaut, Sociologue, 07/2013 –

EXPOSITIONS

  • Galerie P.L. DECO, St Médard en Jalles, Avril 2010
  • M.I.A.C.S 4 (Marché International de l’Art Consacré au Surf), Biarritz, Mai 2010
  • Gliss’Art, Lacanau, Mai 2010
  • Médoc Art Surf, St Germain d’Esteuil, Juin 2010
  • Wallako Surf Shop, Bidart, Juillet 2010
  • Beautiful Day Surf Store, Andernos-les-bains, Octobre Novembre Décembre 2010
  • M.I.A.C.S 5, Biarritz, Juin 2011
  • Médoc Art Surf, Soulac sur Mer, Juillet 2011
  • Haleiwa Surf Shop, Biscarosse, Août 2011
  • Culturum, Montalivet, Août 2011
  • Salon des Glisseurs, Seignosse, Octobre 2011
  • Musée du Vin et du Négoce de Bordeaux, Novembre Décembre 2011
  • Mr Woody Surfing and Hiking, Pau, Décembre 2011
  • L’Oiseau Cabosse, Bordeaux, Février 2012
  • Soirée privée Asponat, Hangar Darwin, Bordeaux, Avril 2012
  • M.I.A.C.S. 6, Biarritz, Mai 2012
  • Coupe de France Surf, Carcans, Juin 2012
  • Vent d’Ouest Café, Anglet, Août 2012
  • Culturum, Montalivet, Août 2012
  • 162 Boardriders Campus Quiksilver, Saint Jean de Luz, Février Mars 2013
  • Beautiful Day Surf Store, Andernos-les-Bains, Mars Avril 2013
  • NIAB, Saint Aubin de Médoc, Mars Avril 2013
  • OXBOW, magasin Guéthary, Avril Mai Juin 2013
  • OXBOW, magasin Bègles, Avril Mai 2013
  • OXBOW, magasin Velizy, Paris, Mai 2013
  • OXBOW, magasin Anglet, Mai Juin 2013
  • Grange du Patrimoine, Montalivet, Juillet 2013
  • Patagonia, boutique Bordeaux, Octobre Novembre 2013
  • BYE BYE BANDIT, boutique Bordeaux, Décembre 2013
  • NIAB, Saint Aubin de Médoc, Mai Juin 2014
  • Festival Vagabonde, Bordeaux, Juillet 2014
  • Galerie Jacques de Kerdrel, Roscoff Bretagne, Août Septembre 2014
  • Galerie KEEP A BREAST, Bordeaux, Décembre 2014
  • Festival Vagabonde , Bordeaux, Juin 2015 
  • Master Longboard Pro AM, Montalivet, Septembre 2015
  • Festival Vagabonde, Bordeaux , Juin 2016  
  • The Gallery, Montalivet, Août 2016
  • Surfer’s Shop, Bordeaux, Septembre 2016  
EXPO PERMANENTE
  •  Surfindian GalleryPacific Beach, Californie
  •  Mel x Chris – Andernos-les-bains
COLLABORATIONS / PARTENAIRES
  • Coontak – Printemps/Été 2012, 2013
  • Oxbow – Collection Printemps/Été 2013
  • ONF (Office National des Forêts) – 2012, 2013
  • Foot Loose Skateboard – 2012, 2014
  • Posca – 2013, 2014, 2015, 2016
  • Bye Bye Bandit – 2013, 2014, 2015
  • UhainaPo – 2013, 2014

LIVE PAINTING / OEUVRES EN DIRECT

  • Mel x Chris, Andernos – 2016
  • Spider Surf Shop, Montalivet – 2014
  • Barik Surf Shop, Montalivet – 2014
  • « Vagabonde Festival », Bordeaux – 2014, 2015
  • « Marée Basse », Montalivet – 2013, 2014, 2015, 2016
  • Oxbow store, Guéthary – 2013
  • « Grom Search by Posca », Capbreton – 2013
  • La Vigie Galerie Surf Shop, Biscarosse – 2013
  • Bye Bye Bandit, Bordeaux – 2013
  • Haleiwa Surf Shop, Biscarosse – 2012
  • Mr Woody, Pau – 2011
  • « Salon des Glisseurs », Seignosse – 2011
  • Wallako Surf Shop, Bidart – 2010
  • Beautiful Day Surf Store, Andernos – 2010