La composition d’un tableau électrique

Un tableau électrique, également connu sous l’appellation tableau de répartition ou de protection, est un coffret dans lequel se trouvent l’ensemble des circuits électriques de la maison dont les plus importants sont les interrupteurs, les disjoncteurs, les borniers et les peignes électriques. Cet équipement est le garant de la sécurité des occupants dans la mesure où il distribue l’électricité ou la coupe lorsque cela est nécessaire. Pour savoir comment fonctionne cette machine, attardons-nous sur les composants cités plus haut.

Les interrupteurs différentiels

Les interrupteurs différentiels ont comme principale fonction de détecter la hausse de courant électrique et de couper l’alimentation si la différence entre la phase et le neutre est trop élevée. D’une manière générale, on parle ici d’une intensité supérieure à 30 milliampères. Ces dispositifs peuvent identifier les fuites de courant à la terre. Il en existe 3 sortes : type A, type AC et type Hpi.

  • Les interrupteurs différentiels de type A

Cette variante a été conçue pour protéger les appareils électroménagers tels que les machines à laver et les équipements de cuisson électrique.

  • Les interrupteurs différentiels de type AC

Les interrupteurs différentiels de type AC sont les plus communs des 3 puisqu’ils sont installés pour protéger les circuits standards comme les prises de courant et d’éclairage.

  • Les interrupteurs différentiels de type Hpi

Ce 3eme type d’interrupteur préserve les appareils électriques des coupures de courant répétitives. Il protège notamment les congélateurs et les ordinateurs.

Les disjoncteurs

Pour faire simple, les disjoncteurs ont pour rôle de couper le courant en cas de court-circuit ou de surtension. Ce sont donc des garde-fous indispensables pour une protection optimale. Ils se déclinent en 3 variantes : le disjoncteur général, le disjoncteur divisionnaire et le disjoncteur différentiel.

La première sert à arrêter le courant en cas de problème ou lorsque le seuil électrique est supérieur à la normale, c’est-à-dire qu’il excède la puissance souscrite à l’abonnement de l’usager.

La deuxième, quant à elle, fonctionne de la même manière que la première sauf qu’au lieu de couper tout le réseau électrique, elle ne coupe que l’électricité distribuée par l’appareil ou le circuit responsable de la surcharge ou du court-circuit.

Enfin, la troisième est généralement dotée d’une sensibilité à une intensité de 30 mA. Elle est équipée d’une option lui permettant de couper le courant en cas de fuite.

Le bornier de raccordement à la terre

Cet élément sert de passerelle à toute l’installation électrique de la maison. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle ce composant est appelé pont de distribution. Il y a 3 types de borniers dans le tableau électrique : le bornier de phase, le bornier de neutre et le bornier de terre. D’ailleurs, le tableau électrique de la marque Schneider est un très bon produit. Avec sa technologie XE et sa norme NF, il est idéal pour les maisons neuves ou les maisons en rénovation. En revanche, il convient pour les maisons ou les appartements entre 35 à 100 m2.

Pour aller plus loin : Maison en bois, quel entretien ?

Les peignes électriques

Les peignes électriques sont des accessoires ressemblant à des peignes, car ils sont munis de plusieurs dents. Leur rôle est d’assurer la distribution de la tension sur des points de connexions. Ils peuvent être horizontaux ou verticaux. Les peignes électriques horizontaux sont branchés par-dessus les disjoncteurs. Les peignes électriques verticaux, quant à eux, sont liés aux borniers d’alimentation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *