vieux parquet en chêne

Parquet ancien : le charme du vieux parquet

La rénovation d’un parquet ancien permet de redonner une nouvelle verdeur à votre habitation. Vous continuerez à profiter du charme du vieux parquet tout en le montrant sous son plus bel aspect. Il faut aussi dire que cela présente un avantage économique intéressant. Toutefois, il faut savoir s’y prendre pour ne pas se tromper. Voici l’essentiel à savoir sur la rénovation d’un parquet ancien.

Qu’est-ce que le parquet ancien ?

Un parquet est un assemblage ordonné de planches ou lames de bois fixés sur des bastaings. Cet ensemble constitue le plancher d’une salle, d’une chambre et offre ainsi un revêtement au sol. Il en existe plusieurs types dont le parquet ancien. En ce qui le concerne, le parquet ancien est souvent fait à base de bois de chêne. Il a l’air ancien comme le dit son nom. Il paraît avoir subi une altération au cours du temps. Cela justifie son aspect semblable au miel ou sa couleur marron. Son apparence « d’ancien » peut être trompeuse. En effet, il existe des procédés qui rendent un parquet neuf semblable à un parquet ancien.

Il y a plusieurs types de parquet ancien :

  • le parquet haussmannien
  • le parquet en point de Hongrie
  • le parquet de Versailles
  • le parquet en bâton rompu.

Le parquet ancien est très prisé en raison de ses avantages. Le bois étant déjà altéré, il est très improbable de distinguer les traces laissées par une table ou autre meuble. Le parquet ancien est très résistant. Cette solidité est due au bois massif dont il est fait. Il s’agit d’un matériau très solide. Tel un vin qui se bonifie avec le temps, le parquet ancien a ce charme si attirant et unique. On le retrouve beaucoup dans les appartements sur Paris. Mais aussi dans des bâtiments publics partout en France. Il est très courant de retrouver du parquet ancien avec des tomettes anciennes. L’association des 2 fonctionne très bien notamment quand les tomettes sont belles et anciennes comme le parquet. Les tomettes rouges hexagonales se marient très bien.

parquet ancien gris

Comment rénover un vieux parquet ?

Rénover un vieux parquet, c’est lui donner un nouveau look ou une nouvelle vie. La rénovation est une opération délicate. Il faut avant tout identifier quel type de parquet vous voulez rénover. De quel type de parquet est-il question ?

Il peut s’agir d’un parquet en bois massif, en contrecollé, en stratifié ou en flottant. Il est important de procéder à cette identification, car tous les parquets cités exception faite du parquet stratifié supportent le ponçage.

Apprêter la pièce à rénover

Commencez par ôter tous les meubles ou appareils se trouvant dans la pièce dont le plancher veut être rénové. Déconnectez la pièce du réseau électrique de la maison pour prévenir les risques d’électrocution. Vérifiez si la tuyauterie de la plomberie ne passe pas en dessous du plancher pour prévenir d’éventuelles fuites. Enlevez les rideaux, tableaux, pots de fleurs ou tout ce qui pourrait être altéré par la poussière.

Le parquet à rénover doit être très propre. Nettoyez le donc. Avant le ponçage, la surface doit être lisse. Pour les trous et fentes, rebouchez avec de la pâte à bois ou remplacez la planche si son état est périlleux.

Le ponçage

Vous avez le choix entre le papier de verre et la ponceuse électrique. Pour les surfaces importantes et surtout le parquet ancien, l’usage de la ponceuse est plus indiqué. Autrement, le papier de verre peut bien faire l’affaire. Le ponçage consiste à supprimer du plancher les couches de vernis, de peintures ou autre saleté. Cette étape ressort l’état vrai du bois. Il doit être bien fait. C’est l’étape cruciale du processus.

La finition

C’est l’étape finale de la rénovation. Vous avez le choix entre le vernissage, la vitrification, l’huilage et le cirage. Chacune de ces finitions a sa particularité en ce qui concerne son coût et sa période de renouvellement. Choisissez donc selon votre convenance.

Comment poser un parquet ancien ?

La technique indiquée pour la pose de parquet ancien est la pose clouée. Autrefois, les planches devaient être clouées sur les solives. De nos jours, les planches sont munies de rainures et de languettes qui s’emboîtent sans gros effort. Dans la pratique, cette technique consiste à poser ces planches sur un sol de lambourdes.

Ces lambourdes servent de supports aux planches qui seront posées. Vérifiez aussi la planéité de votre sol. Cette technique est très sophistiquée et nécessite l’intervention de spécialiste, ce qui implique un coût assez élevé.

Rénover un vieux parquet ou poser un parquet ancien sont des opérations nécessaires dans une maison. Elles permettent de pallier les grincements et de donner un nouveau visage à votre sol. Faites appel à un professionnel pour ces travaux si vous en avez les moyens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *